Transformation du  QUARTIER LION D’OR   

Certains  riverains s’inquiètent ?

Les plus anciens de Nantes Sud ont connu le tramway  Nantais qui arrivait  jusqu’au Lion d’or.  Le café du Terminus  ( actuellement le Petit Bouchon) indiquait justement  la dernière station.  Le Lion D’Or a toujours été un pôle commercial ou l’on trouvait, charcuterie, boucherie, magasin d’appareils ménagers, épicerie , cave, pharmacie,   magasin de cycles,  droguerie,  station d’essence et même  cinéma. En fait, un véritable cœur de village entre Ville et Campagne partagé entre deux commune se disputant la vedette,  Saint Sébastien Sur Loire et Nantes.

Cela a bien changé mais, le cœur de quartier reste toujours vivant….  La  moyenne Surface implantée depuis de nombreuses années  rend  service à tous les habitants du quartier et draine des personnes  parfois bien au delà des deux communes.  Le quartier bouge et se modernise. Le BUSWAY ne pas passe au centre de ce quartier mais  en le bordant apporte une dynamique. Les deux grands lycées, les  Bourdonnières  sur Nantes et la Joliverie sur  St Sébastien  sur Loire apportent une  certaine jeunesse à l’ensemble du quartier qui s’étend maintenant jusqu’au Lieu dit « le Chapeau Verni »  qui est devenu le nom d’une station du BUSWAY.

Mais la route de Clisson qui le traverse reste un handicap majeur pour l’ensemble des riverains.  La rectitude de la route incite  à la vitesse. L’étroitesse des trottoirs empêche une certaine aisance pour   les piétons.   La piste cyclable n’est pas bien délimité.  En fait, tout est à repenser en matière d’urbanisme et d’aménagement de  la route,  entre la rue des Bourdonnières  et la rue des Croix des  Herses.

Des bruits courent actuellement sur une possible  refonte totale du paysage urbain au cœur même du Lion d’Or. Un promoteur rachèterait des parcelles coté Nantes  entre la boulangerie, la moyenne surface,  et les magasins  sur la petite placette. Pour en faire quoi ? Quel serait le projet? Quelle serait alors la place de l’association de quartier et des commerçants dans un  tel projet ? La mairie  de Nantes est-elle informée de cela? Autant de  questions qui agitent actuellement les riverains qui veulent penser  leur quartier apaisé avec ses commerces de proximité sans que des  immeubles à tout va viennent envahir l’espace.

L’ASLA et l’ensemble des riverains espèrent  et demandent à  faire partie de la dynamique de  réflexion. Des enjeux importants  au niveau commercial comme au niveau   habitat se  joueront d’ici quelques mois , voire quelques années.

Ne laissons pas  filer une chance de reconfigurer l’ensemble pour qu’il soit  plus paisible, plus verdoyant et plus accessible à tous.  Que ce quartier reste un  cœur de village à part entière au sein même de  notre métropole.

Christian ANDRE

Secrétaire de l’ ASLA